Roman JAKOBSON

séparateur

Moscou 1896 / Boston 1982

Pont entre la vieille école européenne structuraliste (Saussure) et l'école des états unis jusqu'à la période la plus récente. Linguiste de grande envergure appartenant au courant des formalistes russes, (cercle de Prague), il est le fondateur de la phonologie structurale. Il émigre à Copenhague puis aux Etats unis (universités de Columbia et Harvard.)

Il s'est occupé du langage enfantin, de l'aphasie, de la théorie de la communication. Il a été le point de départ de Lacan. Très inspiré par le modèle des télécoms, il s'en sert comme d'un modèle psycholinguistique. Conscient de ce que le modèle est un peu sommaire, il va essayer de présenter les choses de fašon plus complexe (complète?) avec le modèle des 6 fonctions.

Les fonctions du langage comportent 6 pôles différents : contexte, émetteur, récepteur, canal, message, code.

Contexte : fonction dénotative ou référentielle.

Emetteur et Récepteur : fonction expressive, fonction conative.

Canal et Message : fonction phatique, fonction poétique.

Code : fonction métalinguistique.

puce Fonction dénotative (référentielle) : contexte = monde environnant, situation

Quand le message concerne le contexte on est dans la fonction référentielle : le langage véhicule des contenus.

puce Fonction expressive ou émotive : l'émetteur

Quand il est plus particulièrement concerné, le locuteur se manifeste pour laisser échapper un trop plein d'émotion : besoin de s'épancher : on le fait même si on est tout seul. Idem si on compose un poème : fonction expressive : on communique? pour soi, pas pour l'autre.

puce Fonction phatique : contrôle

Quand on parle, sert pour vérifier que le canal fonctionne bien ex : allo; termes radio.

On la rencontre à chaque fois qu'on contrôle : feedback

puce Fonction métalinguistique : code

va donner lieu à la fonction métalinguistique (méta = après)

Tout message fait référence à un code. Jakobson constate que certains messages ne servent qu'à interroger sur l'usage et la similitude du code. (Tu vois ce que je veux dire?, Au sens ancien du terme)

Un ouvrage de linguistique, une grammaire, un dico sont des ouvrages de métalinguistique.

puce Fonction poétique : quand c'est le message en lui-même et pour lui-même qui est travaillé. L'esthétique n'y figure pas pour Jakobson.

puce Fonction conative : quand la communication est censée transformer l'autre : ordres insultes supplications {manipulation inhérente à chaque communication}

Les limites du système :

Pourquoi exclure l'esthétique de la fonction poétique ?

Absence de la fonction ludique : on joue souvent avec le langage.

Glissement conceptuel (abusif?) du contexte à un moment donné vers une généralisation.

D'après certains linguistes, il y aurait une seule grande fonction du langage : la communication, et à l'intérieur six différentes nuances (usages).

Ce modèle est à retenir car il apporte certaines choses très utiles :

-L'aspect phatique très concret, solide

- L'aspect métalinguistique

Humboldt faisait déjà la distinction entre fonction expressive et dénotative.

Ce modèle nous rappelle que le langage ne sert pas uniquement à véhiculer des contenus comme peut le laisser croire le modèle des télécoms. Pour Jakobson le langage est en fait rarement référentiel.

Retour page d'accueil