LA PHONÉTIQUE

séparateur

puce S'intéresse à la production des sons chez l'être humain, sans se préoccuper à priori de la notion de sens. Elle est liée à la physiologie, puisque la connaissance des organes vocaux permet de comprendre la production des sons. Elle est liée également à l'acoustique qui permet l'analyse des sons produits.

puce Un son est le résultat de la mise en vibration de l'air. Celle-ci peut être obtenue par la mise en vibration d'un corps, qui transmet sa vibration à l'air ambiant, comme sur un instrument de percussion ou un instrument à cordes. Le son peut être obtenu en agissant sur de l'air en mouvement, en modifiant son écoulement, comme l'air sous une porte, ou dans un instrument à vent. On peut classer les sons en deux catégories : périodiques et apériodiques. Ces deux types de sons donnent une sensation de hauteur, mais les seconds sont qualifiés de bruits. L'appareil vocal humain permet de produire les deux types de son, voire de les combiner.

puce La perception du son est un phénomène subjectif, comme tout ce qui touche à la perception. Même si on peut arriver à un consensus pour regrouper certains phénomènes sous le même nom et leur attribuer une fonction commune (voir phonologie), il est apparu beaucoup plus fiable de définir les sons de la parole selon la fašon dont on les produit, suivant des critères articulatoires. Cette classification des sons suivant leur mode de production a également servi dans l'élaboration de l'alphabet phonétique international.

puce L'appareil vocal humain est un instrument à vent : il nécessite une source de pression d'air : les poumons. Le flux d'air produit par ceux ci entrera en vibration au contact des articulateurs. En ce qui concerne les sons de la parole, on peut les diviser en deux catégories : voyelles (périodiques) et consonnes.

puce  Les voyelles sont parfois définies comme les sons produits lorsque l'air sort librement par la bouche. Même si cette définition ne tient pas compte des voyelles nasales, elle illustre assez bien ce qui se passe : le son est produit uniquement par la mise en vibration des cordes vocales sous l'effet de la pression de l'air. C'est la position des articulateurs qui va modifier la forme du conduit vocal et provoquer les résonances qui influeront sur le timbre du son. C'est le timbre qui va nous permettre d'identifier, à l'écoute, une voyelle comme "a" ou "i".

puce Les consonnes, même si elles peuvent être combinées avec la vibration des cordes vocales, utilisent d'autres systèmes pour produire la vibration de l'air. Soit l'air est totalement bloqué puis libéré brusquement (consonnes occlusives), soit le rétrécissement en un point du conduit vocal produit des turbulences audibles (consonnes fricatives).

 

 

Retour page d'accueil