HISTORIQUE DES SCIENCES DU LANGAGE

separateur

Le terme de linguistique est d'apparition récente mais le langage a occupé certains grands esprits bien avant cette date. En effet, de Platon à Rousseau, en passant par Saint Augustin et Herder, des philosophes se sont posé, entre autres, la question, non encore résolue, de l'origine du langage. Ces philosophes ont posé dans leur propres termes des questions correspondant à des notions répertoriées en linguistique moderne, parfois étudiées et prises en compte depuis peu. La Bible a profondément marqué les recherches en linguistique et déterminé deux thèmes de recherche importants :

Un thème central de la linguistique d'une époque est celui de la classification et de la filiation des langues : comment les langues évoluent-elles, comment à force d'évolutions une langue finit-elle par donner naissance à une autre ? Les précurseurs en ce domaine sont les grammairiens comparés, inventeur de la théorie de l'Indo-européen, admise actuellement par tous les linguistes. Plus récemment, Merritt Ruhlen, dans L'origine des langues, a étendu cette démarche de classification à l'ensemble des langues du monde.

Ferdinand de Saussure a posé les bases de la linguistique en tant que discipline scientifique. Pour cela, il a défini très précisément le champ de recherche et ignoré délibérément certains aspects du langage. Depuis le champ s'est étendu : la sociolinguistique prend en compte des facteurs jusque là laissés de côté, car il fallait bien limiter le champ de recherche dans un premier temps, ou utilisés de fašon partisane. Le champ de la linguistique n'a en effet pas cessé de s'étendre, jusqu'à être lié à d'autres sciences "dures" cette fois : génétique, anatomie comparée et informatique.

Retour page d'accueil